Océanic > L’Océanic a le meilleur sur les Eagles
Océanic

L’Océanic a le meilleur sur les Eagles

[VIDÉO] Cinq marqueurs différents dans un gain de 5-3 au Colisée Financière Sun Life
Jacob Mathieu et Maxime Coursol luttent pour la rondelle (Photo Journal Le Soir – Alexandre D’Astous)

Trois buts sans riposte en deuxième période ont permis à l’Océanic de se diriger vers une victoire de 5-3 sur les Eagles du Cap-Breton devant une foule annoncée de 2 009 spectateurs au Colisée Financière Sun Life. 

La formation rimouskoise a dominé cette rencontre. Le chiffre des lancers, 43 contre 17, indique très bien ce que fut l’allure de cette partie. Pour l’Océanic, il s’agissait d’une huitième victoire dans ses neuf dernières rencontres à domicile. Du côté des Eagles, leur série de victoires s’arrête à six. 

Métal du Golfe_VF

« On a bien fait ça. On a commencé le match un peu croche en leur donnant trois avantages numériques en partant. Ce n’est pas partir ça du bon pied. Ensuite, on a trouvé notre rythme, j’ai vu de très beaux élans à certains moments. En troisième période, j’aurais aimé un peu plus d’acuité, de détermination pour mettre le match hors de portée. Ce fut un bon match, correct pour nous autres », a commenté Serge Beausoleil, satisfait de ce qu’il a vu, sans plus.

Quatre buts en première

Patrik Hamrla a connu un match peu occupé devant son filet. Devant lui, le défenseur Simon Maltais (Photo Journal Le Soir – Alexandre D’Astous)

Les deux clubs ont trouvé le fond du filet à deux reprises en première période. Samuel Johnson et Olivier Houde ont les buts des visiteurs tandis que Patrick LeBlanc et Alexandre Blais ont ceux de l’Océanic qui a pris les devants 5-2 en deuxième, cette fois en provenance des bâtons d’Alexander Gaudio, Julien Béland et Liam Jacques. Avec son 7e but de la saison, Béland a rejoint Jan Sprynar au sommet des meilleurs buteurs chez l’Océanic.

Samuel Johnson, avec son deuxième de la rencontre, a ramené les Eagles à deux buts d’écart en milieu de troisième, mais la tentative de remontée s’est arrêtée là.

Devant le filet, Patrik Hamrla n’a pas été très occupé avec seulement 17 lancers en sa direction. À l’autre bout, Oliver Satny a été déjoué à cinq reprises sur 43 lancers. 

« On a eu l’avantage, personne n’a été surutilisé, on a roulé le banc, Satny a fait de très beaux arrêts. On a créé de belles chances de marquer, mais certaines fois, on s’échangeait la rondelle en périmètre au lieu de l’envoyer vers le filet », a observé Beausoleil qui a bien aimé le travail du trio de Verreault, Blais et Béland ainsi qu’Aguilar en défensive.  

Bonne sortie pour Blais

Alexandre Blais (Photo Journal Le Soir – René Alary)

Alexandre Blais a été choisi la première étoile de la rencontre. « Un bon match, pas notre meilleur. On aurait pu diminuer les revirements. Pas le genre de match qu’on veut jouer, mais on est allé chercher les deux points. Un grand gars comme Béland sur mon trio, ça crée de l’espace sur la glace. On s’échangeait bien la rondelle », a commenté l’attaquant de 17 ans qui a marqué un but en plus d’en préparer un autre.

Son dossier est maintenant de 4-12-16, à égalité avec Jacob Mathieu au deuxième rang des meilleurs pointeurs de l’équipe, un point derrière Frédéric Brunet. 

En bref

Le match a débuté avec une trentaine de minutes de retard. Les officiels ont pris un peu plus de temps que prévu à se rendre à Rimouski en raison des conditions routières… De retour du Défi mondial des moins de 17 ans, Quinn Kennedy et Spencer Gill étaient en uniforme. Ils ont raté six parties… Xavier Filion, Luke Coughlin, Jude Campbell et William Dumoulin (blessés) ainsi que Cory MacGillivray ne jouaient pas pour l’Océanic… L’Océanic recevra les Remparts de Québec, vendredi soir… 

Facebook Twitter Reddit