Océanic > Que va faire Serge Beausoleil ?
Océanic

Que va faire Serge Beausoleil ?

L’Océanic reçoit les Saguenéens mardi soir
Frédéric Brunet (Photo archives : Océanic / Folio Photo – Iften Redjah)

Visiblement, cinq équipes sont dans le clan des acheteurs en cette période de transactions qui se terminera vendredi à midi dans la LHJMQ. Olympiques, Phoenix, Tigres, Remparts et Mooseheads ont fait des acquisitions importantes.

Où se situe l’Océanic dans le marché ? Une seule transaction, impliquant Jude Campbell, a été conclue jusqu’ici. Et, c’était à la demande du joueur pour une question scolaire. Ça ne signifie pas que Serge Beausoleil n’est pas actif sur le téléphone.

Métal du Golfe_VF

Ça fait quelques fois qu’il mentionne que ses trois défenseurs de 19 ans sont en demande. L’un d’eux partira-t-il d’ici vendredi ? Québec et Sherbrooke ont transigé pour un défenseur « top 4 » dans les derniers jours. On peut penser que ces deux équipes ne sont plus en demande pour un autre arrière.

Beausoleil ne cache pas que la saison 2024-25 est celle visée par l’organisation qui devrait déposer sa candidature pour présenter le tournoi de la Coupe Memorial qui se tiendra alors sur le territoire de la LHJMQ. Cette réalité pourrait l’influencer dans la décision ou non de laisser partir un défenseur d’impact comme Frédéric Brunet.

Très bon dossier depuis 25 matchs

Dans l’équation, la fiche de l’équipe après un début de saison en deçà des attentes, peut-elle laisser entrevoir qu’elle pourra mêler les cartes en séries ? Pas impossible. Dans ses 27 derniers matchs, l’Océanic affiche une très bonne moyenne de ,685. 

10 premières parties

  • 2-7-1-0 pour 5 points (moyenne de ,250

27 parties suivantes

  • 18-8-0-1 pour 37 points (moyenne de ,685)

Dans les circonstances, que fera le d.g. ? Laissera-t-il aller un de ses défenseurs, qui pourrait être son capitaine, Frédéric Brunet dont la valeur est la plus élevée ?

« Nos défenseurs sont extrêmement prisés. Il n’y a rien d’impossible chez nous. Je répète à nos gars que j’aime notre équipe, j’aime ce qu’on fait. Brunet est une plus value par rapport à Marc-André Gaudet que Sherbrooke a obtenu (de Chicoutimi) pour un choix de première ronde, deux choix de 2e et un choix de 4e. (N.D.L.R selon le site de la LHJMQ en ce moment: un choix de 1 (2025), un choix de 2 (2025), deux choix de 4 (2024 et 2025) et un choix de 5 (2025). Est-ce que c’est la priorité de le bouger ? Je ne peux pas répondre à ça parce qu’il n’y a pas de mauvaise solution de notre côté. Il est un leader exceptionnel chez nous. On a le luxe de le garder si on veut et on a aussi le loisir de le bouger si on a une offre qui nous fait plier les genoux. Honnêtement, on discute beaucoup. Est-ce qu’on a des offres assez sérieuses sur la table, non », répond le directeur-gérant aux questions sur le sujet.

En insistant un peu, il ajoute aux médias qu’au moins une équipe a de l’intérêt pour un arrière de premier plan. 

« Il y a des équipes qui ont mis leurs priorités à l’attaque, à l’attaque et à l’attaque. Tu regardes leur défensive et, homme pour homme, je ne changerais jamais la nôtre avec la leur et on n’est pas un club à maturité. C’est correct de vouloir aller jusqu’au bout ainsi et je respecte ça. On est l’équipe en ce moment dans tout le circuit qui donne le moins de chances majeures de marquer des buts (expected goals against) avec pas de 20 ans en défensive dans l’alignement. Je ne force pas des ventes. On écoute. Brunet vaut, en valeur, deux choix de première ronde et demi. On peut peut-être les avoir, on va y penser et on prendra nos décisions. C’est un luxe qu’on peut se payer parce qu’on a une équipe qui a un esprit de corps exceptionnel. Pour moi, ça vaut bien des additions. Mais, en même temps, je répète qu’on va quand même essayer d’améliorer notre équipe d’ici vendredi », fait-il savoir.

Il faut comprendre qu’améliorer l’équipe n’est pas nécessairement en vue de l’actuelle saison. Ce pourrait être davantage à moyen terme. À suivre d’ici vendredi.

Saguenéens

Maxim Massé (Photo Journal Le Soir – René Alary)

L’Océanic, qui accueillera Chicoutimi mardi soir, sera en quête d’une 10e partie de suite sans défaite en temps régulier. Il est acquis que Mathis Gauthier, expulsé pour un coup de genou à l’endroit de Lukas Landry samedi contre Drummondville, sera absent en raison d’une suspension de deux parties imposée par le directeur du département de la sécurité des joueurs de la LHJMQ. Sur le même jeu, Drew Elliott, des Voltigeurs, écope d’un match de suspension pour avoir été agresseur. 

« Les Saguenéens ont fait des mouvements de la bonne façon et ils seront une équipe redoutable pour les prochaines années. Le jeune Massé (Maxim, de Rimouski) joue du hockey incroyable. On le savait, on a tout fait pour l’avoir, mais ça n’a pas fonctionné, ce sont des choses qui arrivent au hockey. Mais, il faut bien se préparer. Les Saguenéens, c’est une équipe très tenace, qui joue de la bonne façon. Il faudra rebondir parce qu’à ce que je sache, ce ne fut pas un match A pour nous même si on est allé chercher un point », souligne-t-il.

Avec l’absence de Gauthier, on devrait donc voir le jeune de 16 ans, Spencer Gill réintégrer l’alignement. 

Mini-camp

Les premiers jours de l’année 2023 sont marqués par la présence à Rimouski de quelques espoirs de l’Océanic, évoluant dans les rangs mineurs, qui participent à un mini-camp de perfectionnement de quelques jours.

« On fait ça chaque année pendant la pause dans le collégial et le midget AAA. Quelques-uns de nos espoirs sont ici en donnant priorité à quelques joueurs de la région. Donald (Dufresne), Alexis (Loiseau), Zachary (Beausoleil) et Michaël (Rioux) font un travail incroyable avec eux, parce que, c’est très taxant cette semaine. Avec la fin de la période des échanges cette semaine, je ne peux pas trop donner un coup de main. Chaque année, on a une trouvaille ou un joueur qui nous en met plein la vue et qui nous permet d’avoir une emprise sur la suite des choses », explique Beausoleil.

Facebook Twitter Reddit