Océanic > Encore un jeu blanc pour Hamrla
Océanic

Encore un jeu blanc pour Hamrla

[VIDÉO] L’Océanic l’emporte 3-0 à Charlottetown
Le gardien de l’Océanic, Patrik Hamrla (Photo courtoisie Iften Redjan/Folio Photo)

L’Océanic a bien entrepris son voyage dans les Maritimes quand il a disposé des Islanders de Charlottetown par la marque de 3-0 devant une galerie de 2 520 spectateurs réunis au Eastlink Centre. 

La formation rimouskoise, pour qui il s’agissait d’un sixième gain de suite sur la route, a largement dominé la rencontre comme l’indique le chiffre des lancers (41-15). Le brio du grand gardien des Islanders, Tye Austin, a permis à son club de demeurer dans le match. 

« Un lent départ, quand même, la glace était très molle. Gaudio et Béland, qui ont marqué les deux premiers buts, ont joué un très fort match. En troisième période, on sentait que notre équipe revenait, prenait de bonnes décisions avec la rondelle et avait beaucoup plus de rythme », a résumé Serge Beausoleil qui n’a pas aimé la vingtaine de revirements commis par son équipe en deuxième période.

La brigade défensive, plus jeune que jamais avec l’échange de Frédéric Brunet et l’absence de Mathis Gauthier, s’est bien débrouillée. 

Mathis Aguilar (Photo journallesoir.ca – René Alary)

« Mon coup de cœur ce soir, c’est Mathis Aguilar. Il a été vraiment un métronome du début à la fin. Charles (Côté), aussi. On a pris des décisions très difficiles et courageuses et c’est parce qu’on croit que nos deux 18 ans (Aguilar et Côté) sont prêts à prendre plus de responsabilités et plus de minutes, comme l’étaient nos trois 18 ans (Brunet, Maltais et Gauthier), à la même date l’an passé », explique Beausoleil.

L’Océanic a ainsi porté à 11 sa séquence de matchs sans perdre en temps régulier. (10-0-0-1). 

Un but en première

L’Océanic a imposé son rythme en première période. Alexander Gaudio a été le seul marqueur de l’engagement sur un bel effort devant le filet. Les visiteurs ont doublé leur priorité en deuxième, cette fois du bâton de Julien Béland avec son 15ede la saison. William Dumoulin a complété dans un filet désert à la toute fin.

Alexander Gaudio (Photo Journal Le Soir – Alexandre D’Astous)

Seule ombre au tableau, deux jeunes sont tombés au combat en troisième période. Maël St-Denis et Spencer Gill ont été blessés lorsque mis en échec le long de la bande. Dans les deux cas, ils ne sont pas revenus au jeu.

« Ça s’annonce plus sérieux pour Maël St-Denis que pour Gill, mais c’est très préliminaire au moment où on se parle. C’est certain que St-Denis est fini pour le voyage. Gill est encore sous observation, mais ça semblait moins grave. »

Trois jeux blancs de suite

Patrik Hamrla n’a pas été tenu très occupé, mais il a repoussé quelques tirs dangereux en deuxième période quand les Islanders ont connu leurs meilleurs moments. Il s’agissait de son troisième blanchissage consécutif sur les patinoires adverses. 

« Quand on a fléchi en deuxième période, Hamrla a fermé la porte et a été très solide. Il mérite d’emblée son blanchissage », a dit Beausoleil.

En bref

Mathis Gauthier (suspendu), Mathys Laurent (malade) et Lyam Jacques ne jouaient pas pour l’Océanic… Patrik Hamla a obtenu un 6e départ consécutif devant le filet de l’Océanic… Avant le match, les Islanders ont rendu hommage à leur entraineur, Jim Hulton, pour qui il s’agissait d’un 1 000e match derrière le banc d’une équipe de la Ligue canadienne de hockey (LCH)… Au premier entracte, Michel Germain, ému, a rendu un bel hommage à Glen Richards, le père de Brad, qui est décédé il y a quelques jours à l’âge de 68 ans. Pendant les trois saisons de Brad avec l’Océanic, M. Richards et son épouse, Delite, ont été des spectateurs très présents au Colisée à Rimouski. Le hasard a voulu que ses funérailles aient lieu le jour de la seule visite de l’équipe à Charlottetown cette saison… La formation rimouskoise jouera à Moncton (samedi) et Saint John (dimanche)…   

Facebook Twitter Reddit