Chroniques > Chasse et pêche > Le marché a besoin de guides
Chasse et pêche

Le marché a besoin de guides

Début des cours le 17 avril prochain à Causapscal
Les forfaits de villégiature, de pêche et de chasse sont en forte demande. Les pourvoiries, réserves fauniques et SÉPAQ-Anticosti, réservent notamment des forfaits jusqu’à deux ans d’avance.(Photo courtoisie Les Pourvoiries du Québec)

Le retour impressionnant de la clientèle dans la sauvagerie québécoise appelle l’industrie du plein air, de la chasse et de la pêche à faire appel à des guides spécialisés pour accompagner la clientèle de façon professionnelle et sécuritaire.

Les forfaits de villégiature, de pêche et de chasse sont en forte demande. Les pourvoiries, réserves fauniques et SÉPAQ-Anticosti, réservent notamment des forfaits jusqu’à deux ans d’avance. À la fin de leur séjour, les amateurs réservent les mêmes dates pour l’année suivante. Ce qu’on appelle le « rebooking ».

L’école de foresterie à Causapscal propose justement une formation spécialisée de guide de chasse et de pêche.

En entrevue cette semaine à l’émission « Rendez-Vous Nature », le gestionnaire et agent de développement, Sébastien Jean, explique la nature de ce cours de 720 heures qui débute le 17 avril prochain et qui conduit à une attestation de formation professionnelle.

Formation spécialisée

Sébastien Jean explique non seulement en quoi consiste cette formation, mais aussi ce que ça prend pour exercer le métier de guide, le début des cours qui coïncident avec le début de la saison de villégiature et de la pêche sportive, suivie de la formation pour la prochaine saison de la chasse, les conditions de travail et salariales, notamment.

L’homme d’affaires Mario Ross et sa fille, Sarah Kim, qui pose fière et heureuse avec son père comme guide. (Photo courtoisie Mario Ross)

À noter que le marché de l’emploi est très intéressant si l’on considère qu’on dénombre 13 réserves fauniques dans le réseau de la SÉPAQ, plus de 500 pourvoiries, 63 zecs et SÉPAQ-Anticosti. Si le métier de guide de chasse et de pêche s’apprenait déjà « sur le tas », selon l’expression, les employeurs exigent de plus en plus une formation spécialisée.

Les passionnés de plein air, de chasse et de pêche, désireux d’exercer le travail de guide professionnel, ne manqueront pas cette entrevue avec Sébastien Jean, cette semaine à « Rendez-Vous Nature ».

Pour entendre cette entrevue, cliquez sur le lien ci-haut.

Facebook Twitter Reddit