28.03.2020
Chroniques Cinéma 1917, la Guerre dans un plan

1917, la Guerre dans un plan

Comment présenter la Première Guerre, ainsi que la bravoure des soldats, sous un nouvel angle? Sam Mendes a choisi une méthode rarement utilisé pour un film de cette envergure.

1917, raconte l’histoire de deux soldats britanniques, ceux-ci sont joués par George MacKay (Maintenant c’est ma vie) et Dean-Charles Chapman (Le Trône de fer). Ils se font donner pour ordre d’empêcher l’assaut sur les forces allemandes, car c’est un piège qui pourrait coûter la vie du 2e Bataillon.

Le film

Le film a été réalisé par Sam Mendes (Beauté américaine). M. Mendes a décidé de faire le film en un long plan-séquence, ce qui plonge le spectateur au cœur de l’action. Ne donnant pas de répit aux personnages, et encore moins aux acteurs, du début jusqu’à la fin. Plusieurs acteurs de renom font de courtes apparitions au cours du récit. Nous avons droit à Colin Firth (Le Discours du roi), Benedict Cumberbatch (Le Jeu de l’Imitation) et Mark Strong (Kingsman : Services secrets). La musique du film est composée par Thomas Newman, un collaborateur assidu de Sam Mendes.

La critique

1917 réussi avec brio le pari d’avoir été tourné en un simili plan séquence. Pourquoi j’écris « simili », c’est parce que les plus pointilleux feront remarquer que le film à quelques coupures durant la réalisation.

En étant un amateur de plan séquence dans un film ou une série, c’est probablement l’un des meilleurs que j’ai pu voir. Le talent de coordination des acteurs et de l’équipe technique est à son apogée avec ce genre de plan, car avec une seule erreur, tout est à refaire. Qui plus est, puisque le film est situé durant un conflit, l’action à l’écran est omniprésente.

Les décors nous font voir l’horreur de cette guerre qui fut la plus meurtrière de l’histoire. Les cadavres et les blessés sont à l’écran une bonne partie du film. Le désespoir et la peur aussi sont présents dans le visage des personnages.

Nous sommes dans un huis clos constant avec les personnages joués par George et Dean-Charles. De cette façon, nous nous attachons rapidement à ces deux amis qui n’ont pas demandé à être où ils sont. Les acteurs nous livrent à la perfection leurs personnages et les défis qu’ils vivent.

Le travail sur l’audio et la musique est traité aux petits oignons, nous faisant passer au travers d’une gamme d’émotions variées, et ce dans un court laps de temps parfois.

En conclusion

J’ai cherché des défauts au film, mais je n’ai pas été capable d’en trouver. Si vous êtes un cinéphile ou un amateur de drame historique, c’est un film à voir sans hésitation.

Si vous êtes allés le voir, qu’est-ce que vous en avez pensé? Écrivez-le dans les commentaires sur la page Facebook du journal le soir ou contactez-moi par courriel.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×