26.09.2020
Nouvelle de 19 h La valeur d’une résidence a augmenté de 63 000 $

La valeur d’une résidence a augmenté de 63 000 $

Surprises du compte de taxes et du rôle d’évaluation

Les comptes de taxes commencent à être distribués aux contribuables de Rimouski, qui sont maintenant à même de constater l’impact réel du budget 2020 de 91,6 M$, adopté le 9 décembre, sur leurs finances.

La Ville avait alors annoncé une augmentation de 4,1 % du compte de taxes moyen, basé sur la valeur moyenne des résidences rimouskoises, soit 212 727 $.

Le journal le soir a établi récemment que le compte de taxes moyen a augmenté de 4 % à 5 % par année, à Rimouski, au cours des cinq dernières années, tandis que l’Indice des prix à la consommation (IPC) a été limité à 2 % et moins.

Cette référence qui évalue ce qu’on appelle aussi le taux d’inflation sert à fixer les indexations des prestataires de différentes formes de pension et d’assistance gouvernementales, ce qui fait en sorte que les moins nantis sont de plus en plus affectés par ce manque à gagner, puisque les dépenses augmentent plus rapidement que les revenus.

Contraintes importantes

« Malgré le désir du conseil municipal de limiter les hausses à l’IPC, force est de constater que la Ville fait face à des contraintes financières importantes. Des frais additionnels de l’ordre de 2,65 M$ sont directement relié aux dépenses de déneigement, à l’ajout de quatre postes de pompiers permanents, à la facture de la Sûreté du Québec, à la construction d’un nouveau bâtiment pour le centre de services animaliers et à l’augmentation substantielle des coûts du bitume des contrats de pavage », indiquait alors le maire, Marc Parent.

Dépenses et comptes de taxes

Un contribuable du district Sacré-Cœur qui collabore régulièrement avec l’auteur de ces lignes constate que sa facture n’est pas celle qu’on lui avait prédit. Cet ex-gestionnaire très rigoureux a vérifié les données concernant sa propriété, sur le nouveau rôle d’évaluation disponible sur le site Internet de la Ville de Rimouski. Il a aussi comparé des évaluations et effectué des recherches sur les budgets des années précédentes.

Voici ses principales conclusions :

 -de décembre 2015 à décembre 2019, les dépenses de la Ville de Rimouski ont augmenté de 22 %, passant de 75 M$ à 91,6 M$;

-pour la même période, les revenus provenant de la taxe foncière sont passés de 54,6 M$ à 68,1 M$ (plus 24,7 %);

-son compte de taxes devrait monter de 8,6 % avec l’effet combiné de la hausse de la taxe foncière et des services et l’augmentation de la valeur de sa maison;

 -son compte de taxes passerait de 3 041 $ à 3 302 $, pour une différence de 261 $;

 -la valeur de sa résidence est passée de 285 500 $ à 296 600 $;

 -sa taxe d’aqueduc augmente de 255 $ à 259 $ et sa taxe de collecte des matières résiduelles à 149 $ à 161 $.

Mieux encore, il a pris 25 maisons au hasard sur le rôle d’évaluation municipal et a constaté que les propriétaires de 22 d’entre elles subiraient une augmentation moyenne de leur valeur de 4,3 % et que seulement trois d’entre elles voient leur valeur baisser, en moyenne de 1,3 %. Le taux de taxation pour les maisons concernées hausse de 5,5 %.

« C’est très étonnant de constater à quel point des maisons situées dans des secteurs réputés cossus « mangent la claque » sur l’évaluation. Il y a une maison du district Sacré-Coeur dont les propriétaires vont sursauter : la valeur de leur résidence a bondi de 63 000 $ d’un seul coup », explique notre collaborateur.

Témoignages

Les résidences de Rimouski ont de nouvelles évaluations foncières. ( Photo : courtoisie Armand Dubé )

À l’occasion de cette période de réception des comptes de taxes, le journal le soir invite ses lecteurs à livrer leurs témoignages par le biais du courriel (pmichaud@journallesoir.ca), en quelques lignes. Les 10 commentaires les plus pertinents seront relatés dans un texte qui sera diffusé vendredi soir. Êtes-vous étonné? Votre compte est-il plus élevé que prévu (4,1 % annoncé) ? De combien $ est votre augmentation? Quel est l’impact de cette hausse sur les finances de votre ménage?

La Ville offre différentes possibilités de paiement à ses contribuables. On peut en effet étaler ceux-ci en mensualités sur 12 mois ou profiter des trois date butoir proposées pour les séparer en trois (échéances au 26 février, au 1er juin et au 1er septembre). Le paiement pour une somme de 300 $ et moins est exigible sur réception du compte.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×