COVID-19 La Chambre de commerce se dit accablée par la décision des autorités

La Chambre de commerce se dit accablée par la décision des autorités

«La pire tragédie économique jamais vécue dans notre région»

Première réaction d’un organisme socio-économique à la suite de la décision de la décision du gouvernement du Québec et de la direction nationale de la Santé publique de décréter le niveau d’alerte rouge pour quatre MRC de la région du Bas-Saint-Laurent.

La Chambre de commerce et de l’industrie Rimouski-Neigette se dit accablée de voir les contraintes additionnelles de l’alerte rouge s’ajouter aux défis déjà quasi insurmontables de la crise sanitaire, pour les gens d’affaires.



« La Chambre de commerce et de l’industrie Rimouski-Neigette est accablée par la décision des autorités de la santé et du gouvernement du Québec de restreindre l’économie de notre région dans cette période cruciale pour la survie des entreprises d’ici », exprime la Chambre dans un communiqué intitulé «La pire tragédie économique jamais vécue dans notre région. »

« Les entrepreneurs ont tout donné jusqu’à la fin pour assurer la protection de leurs clients, mais force est de constater que le virus a finalement remporté cette bataille. Si nos pensées vont aux personnes qui sont affectées par cette terrible situation au niveau de leur santé ou de leurs revenus, notre organisme est déjà en pleine contre-attaque pour remporter la bataille des compensations gouvernementales et de la survie de nos entreprises d’ici » explique Guillaume Sirois, président de la CCIRN.


Pressions pour des compensations

La Chambre de commerce et de l’industrie Rimouski-Neigette, en collaboration avec les instances politiques locales et la Fédération des Chambres de commerce du Québec, exercent en ce moment des pressions politiques auprès du ministre de l’Économie, monsieur Pierre Fitzgibbon, du ministre de la Solidarité sociale et de l’Emploi, monsieur Jean Boulet et auprès de l’ensemble de la garde rapprochée du premier-ministre monsieur François Legault. Son objectif est d’obtenir des compensations financières directes et significatives pour les pertes encourues par la fermeture des commerces dans le moment le plus lucratif de l’année.



Martin Beaulieu et Guillaume Sirois lançaient une campagne d’achat local pour les Fêtes, la semaine dernière. (Photos: archives)

« Il est de notre devoir de trouver une solution viable pour s’assurer de la survie de notre économie locale. À ce sujet, je rappelle que la CCIRN vend en ce moment des certificats cadeaux à dépenser chez nos commerçants. Ces enveloppes surprises offrant un rabais de 20% à l’achat sont utilisables chez vos marchands et restaurants préférés. Si vous cherchez à encourager nos entreprises locales ou si vous désirez offrir un cadeau pour apporter un peu de lumière dans la vie de vos proches, c’est l’occasion de faire un geste pour votre communauté », exprime Jonathan Laterreur, directeur général de la CCIRN.

Mot d’encouragement du conseil d’administration


Le conseil d’administration offre ses voeux de bon courage à tous les gens qui subissent les affres de cette pandémie.

« Nos entrepreneurs qui composent le conseil d’administration remercient toute la population pour son appui envers l’achat local et demande humblement de poursuivre ses efforts par le biais des sites internet transactionnels, des produits « pour emporter » ou de toute action permise par la Santé publique pour soutenir notre économie et protéger nos emplois. »


Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×