Nouvelle de 19 h Zachary Bolduc rêve au Canadien

Zachary Bolduc rêve au Canadien

L’attaquant de l’Océanic se prépare à vivre un vendredi soir festif

Zachary Bolduc est un joueur de hockey très talentueux, l’un des meilleurs de son âge au Québec. Il est aussi un jeune homme articulé qui se démarque bien souvent par ses propos qui sont tout le contraire des clichés habituels entendus.

C’est la séance de repêchage de la LNH, vendredi soir et samedi. Identifié comme le 17e plus bel espoir, Bolduc devrait donc entendre son nom parmi les 31 joueurs qui seront appelés vendredi soir. L’attaquant de l’Océanic a eu des entrevues avec 30 des 32 équipes de la ligue. Les deux exceptions sont Caroline et Dallas.



Son rang de sélection n’est pas ce qu’il y a de plus important pour lui. « Je n’ai pas vraiment d’attentes. J’espère être repêché par une équipe qui aura un plan de progression pour moi. Je veux profiter du moment et avoir du plaisir avec ma famille et mes amis », explique-t-il dans un entretien avec le journal le soir.

Il se démarque aussi de bien d’autres joueurs quand il dit qu’il se voit graduer dans la LNH dans quelques années, quand il sera prêt à 100 %. Généralement, un choix de première ronde espère graduer dès sa première saison. 


« Je vois ça d’un autre angle. Quand je vais arriver dans la Ligue nationale, je veux être prêt physiquement et mentalement. Je ne veux pas arriver et jouer un match sur deux. Les années avant seront importantes pour mon développement et elles vont me permettre d’arriver plus mature pour le prochain niveau. »

Avec le Canadien ?



Bolduc affirme qu’il se verrait dans l’organisation du Canadien de Montréal. Mais, il ne devrait plus être disponible quand Marc Bergevin montera sur la scène pour la 30e sélection. À moins d’une transaction qui lui permettrait de s’avancer. 

« Être repêché par le Canadien serait une grande fierté pour moi. Je regarde jouer cette équipe depuis que je suis jeune. Beaucoup de gens parlent de la pression médiatique et que parfois, c’est difficile pour les joueurs. Mais, je pense que la pression, ça fait partie de la vie d’un joueur de hockey et qu’il faut être capable de gérer ça. J’arrive à m’imaginer ma façon de jouer et mon style de jeu dans cette organisation-là. Ce serait spécial et honnêtement, je serais vraiment heureux d’être repêché par le Canadien », mentionne celui qui a eu quelques entrevues avec l’équipe, dont une entièrement en français. 


Saison frustrante

Après une première campagne de 52 points en 55 rencontres avec l’Océanic à 16 ans, Bolduc a été limité à 29 points en 27 parties, la saison dernière. Il a dû s’absenter trois fois en raison de blessures et de la maladie. Craint-il reculer au repêchage ?

« J’aurais aimé montrer ce que je suis capable de faire, mais les blessures, ça fait partie du hockey et il faut apprendre à gérer ça. Ça ne m’a sûrement pas aidé, mais je ne suis pas prêt à dire que ça m’a nui. »

Il y aura bientôt deux ans, Bolduc avait décidé de quitter la voie du hockey aux États-Unis pour rejoindre l’Océanic.  « À un endroit ou l’autre, j’aurais été bien encadré, mais je ne regrette vraiment pas ma décision d’être venu à Rimouski où j’ai un groupe d’entraineurs et des coéquipiers incroyables. Je me considère vraiment choyé d’avoir la chance de pouvoir jouer dans une organisation comme celle-ci. »

Vendredi soir, lui, sa famille et ses amis devraient vivre une soirée mémorable dans la cour arrière de la résidence familiale à Bécancour. À moins d’une grande surprise, son nom s’ajoutera à la belle liste des joueurs de l’Océanic qui ont été repêchés en première ronde dans la LNH.

Par contre, on devrait apprendre dans quelques semaines qu’il sera impliqué dans une transaction majeure avec les Remparts de Québec en retour de nombreux choix de repêchage, dont trois de première ronde.

Rappelons aussi que cet avant-midi, Bolduc a été invité au camp estival de développement d’Équipe Canada Junior.


Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×