guycaron
Actualités > Économie > Projet de la Grande Place : encore un peu de patience…
Économie

Projet de la Grande Place : encore un peu de patience…

La vieille partie de la Grande Place porte ombrage au coeur du centre-ville. Le projet de remplacement devrait y remédier. (Photo: journallesoir.ca, Pierre Michaud-archives)

Les décisions qui devaient être annoncées par le conseil municipal de Rimouski, hier, concernant le projet de démolition et de remplacement de la vieille partie du centre commercial La Grande Place le seront demain.

Le maire, Marc Parent, a demandé encore un peu de patience à ceux qui souhaitent voir se réaliser ce projet depuis maintenant presque 10 ans. On se souviendra que Groupe Sélection a acquis La Grande Place en 2012 pour construire le Havre de l’Estuaire, un complexe avec services de deux édifices destinés à des retraités qui sont à l’aise financièrement. On a cependant eu besoin à ce moment que d’une partie de l’espace occupée par l’ancien centre commercial. L’aile Ouest est en décrépitude depuis ce temps.  Il y aura  eu beaucoup de plaintes et de commentaires depuis ce temps, surtout que le nouveau projet aurait été retardé, semble-t-il, par la crise sanitaire du coronavirus de la dernière année et demie. La semaine dernière, la firme Groupe Sélection s’est engagée à procéder à la démolition de l’édifice le printemps prochain.

« Je sais qu’il y avait des attentes concernant le dossier de La Grande Place pour l’assemblée de ce soir (hier). Comme on l’a mentionné à de très nombreuses reprises, le dossier de La Grande Place est un dossier extrêmement complexe. Pour cette raison, il y a des discussions, des ententes qui doivent être signées. Je dirais qu’il reste quelques points à mettre sur les i. Conséquemment, jeudi, à midi, il y aura une assemblée extraordinaire du conseil municipal qui nous permettra à ce moment d’adresser le dossier de La Grande Place. Cet item ne fait donc pas partie de l’ordre du jour de ce soir, ni des affaires nouvelles », a prévenu le maire Parent, hier soir.

Le maire de Rimouski, Marc Parent. (Photo: capture d’écran-Zoom)

Respect des échéanciers

« Le dossier n’a pu être traité ce soir, en raison de formalités, parce que c’est vraiment un dossier extrêmement complexe. Mais jeudi, à midi, dans le cadre d’une assemblée extraordinaire, on pourra tout vous dire sur le projet et sur les mesures mises en place pour s’assurer que les échéanciers qui ont été mentionnés par Groupe Sélection, voulant que La Grande Place serait démolie ce printemps et qu’un projet de remplacement commencerait à l’automne, auront bel et bien lieu », a renchéri monsieur Parent après l’assemblée.

Séance reportée

On apprenait toutefois en milieu d’après-midi aujourd’hui que la séance extraordinaire souhaitée par monsieur Parent n’aura finalement pas lieu demain. Ce dossier est reporté à une date ultérieure, selon ce que nous a fait savoir un responsable du Service des communications, Frédéric Savard.

Parc Lepage

Par ailleurs, à la suite de notre reportage d’hier soir sur les bagarres d’écoliers, le maire Parent a réagi en ces termes : « Il y a une problématique au parc Lepage. Déjà, on avait travaillé sur ce dossier par les années passées. Une des recommandations du comité de travail est en lien avec le temps qui est à la disposition des élèves qui restent à l’école sur l’heure du midi. C’est très long. Une des réflexions qui étaient ressorties de ce comité de travail était de demander au Centre de services scolaire des Phares de demander à la direction de l’école Paul-Hubert de réfléchir à la possibilité de modifier les horaires, afin que le temps libre des élèves soit écourté. Mais il est certain que c’est préoccupant. La Sûreté du Québec est dans le dossier, de même que des travailleurs de rue. On va tenter de trouver des solutions. »

Facebook Twitter Reddit