Nouvelle de 19 h > Gilbert Pigeon honoré à la Chambre des communes
Nouvelle de 19 h

Gilbert Pigeon honoré à la Chambre des communes

Gilbert Pigeon (Photo courtoisie)

Le député de Rimouski-Neigette–Témiscouata–Les Basques, Maxime Blanchette-Joncas, a pris la parole à la Chambre des communes afin de souligner le parcours de Gilbert Pigeon, maire sortant de Saint-Eugène-de-Ladrière, après que ce dernier eut passé le flambeau le mois dernier après 34 années consécutives à occuper ce poste.

« Je trouvais important de prendre le temps de souligner l’apport monumental de monsieur Pigeon à la vie politique municipale, régionale ainsi qu’à l’échelle du Québec. Véritable modèle d’engagement, d’implication et de dévouement, il a su remplir avec brio une multitude de fonctions au sein d’instances variées. Notamment, il a été conseiller puis maire de Saint-Eugène-de-Ladrière pendant 38 ans, administrateur de la fédération québécoise des municipalités durant 20 ans, président du fonds de défense des municipalités du Québec pour une période de 10 ans, préfet de la MRC de Rimouski-Neigette pendant 6 ans et président de la commission permanente sur l’énergie et les ressources naturelles pour un total de 7 ans. C’est tout un accomplissement ! », souligne le député Blanchette-Joncas.

De nombreuses distinctions

M. Pigeon a remporté plusieurs distinctions au fil des années pour son implication. Rappelons qu’il a été lauréat du prix Jean-Marie-Moreau en 2014, un prix remis à un élu municipal pour souligner son engagement exceptionnel. Il a aussi reçu le prix du lieutenant-gouverneur du Québec en 2020, une prestigieuse distinction soulignant son engagement communautaire.

Métal du Golfe_VF

« Par sa contribution essentielle à la réalisation de projets porteurs comme celui des Habitations Nicolas-Rioux, une résidence pour aînés à Saint-Eugène-de-Ladrière, ou encore du parc éolien Nicolas-Riou, M. Pigeon a su laisser une marque durable. Il s’est aussi illustré durant toute sa carrière en tant que fervent défenseur et promoteur des régions, de la ruralité et du développement local. Par son travail acharné et ses convictions régionalistes, il a su insuffler vitalité et dynamisme au Bas-Saint-Laurent, et pour cela, je le remercie du fond du cœur. Merci, monsieur Pigeon ! », conclut Maxime Blanchette-Joncas.

L’allocution a été prononcée dans le cadre de la rubrique dédiée aux déclarations de députés, le mardi 14 décembre.

Facebook Twitter Reddit