COVID-19 > La Chambre de commerce monte la pression d’un cran
COVID-19

La Chambre de commerce monte la pression d’un cran

Défense des commerçants face à la crise sanitaire
La devanture du commerce Beaulieu Collections exprimait le ras le bol collectif des commerçants, déjà, l’année dernière. (Photo: archives-courtoisie, Djanick Michaud-Facebook)

Le directeur général de la Chambre de commerce et de l’Industrie de Rimouski-Neigette, Jonathan Laterreur, réagit aux assouplissements sanitaires annoncés hier et passe à la vitesse supérieure pour défendre ses membres commerçants.

Monsieur Laterreur réagit aussi au dossier du propriétaire du centre de conditionnement physique Santé 2000 Le Club, Claude Bellavance, que nous avons publié lundi. Monsieur Bellavance s’est adressé au maire de Rimouski, Guy Caron, et à la ministre Isabelle Charest pour se plaindre du sort des « gyms ».

Droit de travailler

« Nous avons contacté monsieur Bellavance pour solliciter une rencontre avec lui afin de voir la meilleure façon pour notre organisme sans but lucratif d’appuyer ses démarches tout en respectant les directives du gouvernement. Aussi, j’ai rendez-vous avec Charles Millard, président et directeur général de la Fédération des Chambres de commerce ce vendredi, ce qui me permettra de m’assurer que la Fédération, qui a des rencontres quotidiennes avec les hauts dirigeants de l’État, passe directement le message aux ministres. Bref, nous sommes activement impliqués dans la défense de nos entrepreneurs et de leur droit à travailler pour assurer la pérennité de leur entreprise », précise monsieur Laterreur.

Métal du Golfe_VF
Jonathan Laterreur (Photo: courtoisie)

Frustration

« Nous accueillons avec un enthousiasme modéré les ouvertures annoncées par le gouvernement, autant sur le plan des restaurants que des spectacles et des sports pour les jeunes. Cela étant dit notre frustration demeure entière face au manque d’empathie affiché par notre gouvernement envers les petites et moyennes entreprises qui font face à un manque à gagner énorme sans aide directe pour les soutenir », déplore finalement le directeur de la Chambre.

Facebook Twitter Reddit