Nouvelle de 19 h > L’hôpital : une cause qui mobilise
Nouvelle de 19 h

L’hôpital : une cause qui mobilise

La communauté rimouskoise plus généreuse que jamais
Le président de la Campagne historique de dons majeurs de la Fondation du Centre hospitalier régional de Rimouski, monsieur Louis Khalil (Photo: Véronique Bossé – journallesoir.ca)

Le président de la Campagne historique de dons majeurs de la Fondation du Centre hospitalier régional de Rimouski, monsieur Louis Khalil, a souligné en conférence de presse la solidarité des gens d’ici, qui ont permis à la Fondation de dépasser son objectif.

La directrice générale de la Fondation, madame Stéphanie Boulianne, a ouvert la conférence de presse en se reflétant sur l’historique de cette campagne.

C’est une somme de 6 069 167 $ qui a été amassée. Pour accomplir l’objectif de départ, qui était de 5 000 000 $, monsieur Khalil a débuté l’aventure en se demandant quelle serait la meilleure façon de procéder. C’est ainsi que le Club des 20 a vu le jour.

« Le Club des 20 ç’a été des hommes, des femmes, des gens d’affaires, des professionnels, autant de la santé que du milieu des affaires », explique monsieur Khalil.

Ce sont donc 20 personnes qui se sont séparé le travail et qui ont fait des efforts de sollicitation : « Les gens que nous avons approchés nous ont raconté des histoires. »

Il explique que tous avaient un témoignage de leur expérience ou de l’expérience d’un proche qui réitérait l’importance des installations et de la présence de professionnels de la santé dans la région.

L’heure des remerciements

La présidente-directrice générale du CISSS du Bas-Saint-Laurent, madame Isabelle Malo était également sur place où elle a tenu à remercier tous ceux et celles qui ont contribué à l’avancement de la campagne : Je veux également nommer tous les donateurs, les petits, les moyens, les gros, les citoyens, les médecins, nos employés, les bénévoles qui se sont impliqués pendant cette campagne-là, qui s’est quand même échelonné sur quatre ans et il faut le dire, à travers deux ans et quelques de pandémie.

La directrice générale de la Fondation, madame Stéphanie Boulianne, le président de la Campagne historique de dons majeurs de la Fondation du Centre hospitalier régional de Rimouski, monsieur Louis Khalil, le président de la Fondation, monsieur Pierre-Luc Harrison et la présidente-directrice générale du CISSS du Bas-Saint-Laurent, madame Isabelle Malo (de gauche à droite) (Photo: Véronique Bossé – journallesoir.ca)

« En 2018, le mot qui me vient en tête, c’est audace. L’audace, de se présenter, tout le monde ici avec des projets, en réunissant des leaders de la communauté rimouskoise pour leur proposer un projet qui à l’origine m’apparaissait plus qu’ambitieux, presque inatteignable, mais il y avait déjà une équipe construite qui était extrêmement confiante d’atteindre l’objectif, voire, de le dépasser. »

Les projets

Le président de la Fondation, monsieur Pierre-Luc Harrison, a présenté les projets déjà réalisés :

  • Optimisation et agrandissement de la salle de réanimation de l’urgence (500 000 $)
  • Soutien à l’hébergement pour les parents de nouveau-nés hospitalisés (100 000 $)
  • Aménagement d’une salle de curiethérapie de la prostate (500 000 $)
  • Acquisition d’un écho-endoscope bronchique pour la clinique de pneumologie (100 000 $)
  • Achat de nouveaux chariots de thermalisation des repas (700 000 $).

Il a également présenté les projets en cours ou à venir, en détaillant les sommes alloués pour chaque projet :

  • Financement du Centre de pédiatrie sociale de Rimouski-Neigette (350 000 $)
  • Investissements majeurs au CHSLD (500 000 $)
  • Réalisation d’une cour intérieure au CHSLD (100 000 $)
  • Réfection de l’unité psychiatrique (500 000 $)
  • Financement du Centre de formation clinique du Campus (500 000 $)
  • Création d’un fonds de recherche (345 000 $)
  • Acquisition de nouveaux équipements et implication dans divers projets (plus de 1.08 M$).

« Vous remarquerez qu’il y a plus ou moins 750 000 – 1 000 000 $ qui ne sont pas nommés dans les projets. Pour nous, il est important de conserver cet argent : on la garde de côté pour nos projets prioritaires, donc on veut toujours être dans l’action quand il y a des projets qui nous sont présentés par le CISSS. On veut toujours être proactifs donc on conserve un montant d’argent de ce côté-là pour continuer à être des leaders dans notre Fondation et de bien travailler avec les gens de madame Malo », a précisé monsieur Harrison.

Facebook Twitter Reddit