27.10.2020
Chroniques Potentiel humain Enfilez-vous les bonnes lunettes?

Enfilez-vous les bonnes lunettes?

Tout est une question de lunettes

Je dis souvent à mes clients que tout est une question de lunettes. Mais non, je ne suis pas optométriste, mais je sais très bien, comme vous d’ailleurs, que de changer de lunettes change les perspectives, brouille le vue ou la rend plus claire. Mon conjoint, myope, ne verra pas mieux avec des lunettes de presbytes et mon amie, qui a une excellente vue, voit brouille lorsqu’elle essaie les lunettes de son frère.

Pourquoi alors est-ce que je parle de lunettes à mes clients si je ne suis pas optométriste, ni opticienne?

Je suis coach, les gens que j’accompagne ont choisi de s’asseoir devant moi pour avancer — ils s’assoient pour avancer, on aura tout vu! mais bon, c’est ainsi que ça se passe! — pour se développer, pour modifier quelque chose à leur vie personnelle ou professionnelle. Puisqu’on ne peut que se changer soi-même — même si on aimerait bien, parfois ou souvent, changer le patron ou la blonde — on doit mettre la main à la pâte. Et parfois, mettre la main à la pâte veut dire modifier son regard.

Tous les chemins mènent à Rome

Plusieurs coachés veulent s’affirmer davantage, développer leur confiance, cesser de procrastiner et mener leurs projets à terme, diriger leurs équipes plus positivement ou efficacement, mieux communiquer, etc. Mais deux individus qui ont le même objectif ne passeront pas par le même chemin pour l’atteindre. Chacun a son propre parcours, sa propre carte routière à suivre. Oui, tous les chemins mènent à Rome, mais des trajets pour s’y rendre, il y en a des milliers!  

Comment tous ces gens motivés changent-ils alors? Le changement passe par la modification de certaines attitudes, de certaines croyances, de certains comportements. Les listes sont multiples et différentes pour chacun. Une chose cependant est récurrente. Une chose pourtant simple — qui est souvent loin de sauter aux yeux : la vision.

Notre vision : de soi, de l’autre, d’un geste, d’un environnement, d’un mot, d’une attitude…

La vision est la clé pour passer au travers de l’inconfortable serrure du changement. Elle en est sa base et sa finalité, le problème et sa solution.

Notre mère âgée se plaint quand on passe enfin la voir = elle est chialeuse! Ou… peut-être qu’elle s’ennuie de nous, mais n’ose pas nous le signifier clairement car elle est maladroite et ne voudrait pas nous surcharger avec des visites plus fréquentes.

Notre collègue arrive en retard à chaque réunion = il est paresseux et pas impliqué! Ou… peut-être qu’il a peur d’affronter ce patron qui est irascible et qu’il fait de l’évitement, car il ne sait pas comment s’affirmer aussi bien que nous.

Notre amoureux est bête quand il arrive très tard = il est toujours fatigué et il se fout de nous! Ou… peut-être qu’il s’en veut de nous laisser tomber et ne sait pas comment jongler avec cette culpabilité qui lui pèse d’autant plus lourd sur la conscience car il nous aime et nous respecte.

Notre vision — de soi, de l’autre, d’un geste, d’un environnement, d’un mot, d’une attitude — fait toute la différence dans une situation de conflit, de malaise, de mésentente, d’incompréhension ou de frustration.

Vous vivez une émotion négative ou désagréable, alors…

Dans cette situation, quelle est votre vision de l’autre, de son attitude, de vous même, etc.?

Cette vision est-elle juste? Amusez-vous à adopter le point de vue de l’autre, d’une tierce personne, d’un spectateur.

Cette vision est-elle la seule possible? Amusez-vous à écrire différents scénarios.

Quelles lunettes avez-vous mises pour lire la situation?  

Celles…

du jugement,

de l’accusation,

de la lâcheté,

de la méchanceté,

de la fermeture,

de la généralisation,

de la culpabilité,

de la passivité,

de l’habitude,

de la défensive,

de la vengeance,

de la «bonacité»,

de la victime,

de…

Il ne nous viendrait pas à l’idée d’utiliser une longue-vue pour regarder notre conjoint assis à la table devant nous ou notre patronne derrière son bureau n’est-ce pas! Pourtant il nous est souvent naturel ou instinctif d’enfiler les mauvaises lunettes dans la vie de tous les jours pour regarder l’autre ou pour se regarder soi.

Quelles lunettes avez-vous mises pour lire la situation? Et si j’essayais d’autres lunettes pour voir…

Celles…

de l’interrogation,

de l’acceptation,

de la responsabilisation,

de l’écoute,

du pardon,

de la compréhension,

de la tolérance,

de l’affirmation,

de la bienveillance,

de l’ouverture,

de…

Demandez-vous la prochaine fois que vous vivez de la frustration, de la colère, de l’agacement ou de la peine :

pour regarder ce qui vient de se passer, quelle lunette est-ce que je viens d’enfiler ?

Je suis coach professionnelle. Je travaille en coaching personnel et d'affaires. L'humain est ma passion. J'aime profondément l'humain. Chaque personne, avec sa propre couleur. Lorsque je fais un arrêt et regarde derrière moi, une ligne claire se trace: j'ai passé ma vie à contribuer à développer le potentiel humain. Je me suis donc formée comme coach professionnelle. Je navigue depuis près de 20 ans dans le monde de l’éducation comme conseillère, chargée de cours et enseignante. Je suis aussi auteure, conteuse, travailleuse autonome et entrepreneure. ​ Dans les dernières années, mon parcours professionnel m'a amené à me dépasser, à surmonter mes peurs, à prendre confiance et à sortir de ma zone de confort. Plus d'un soir j'ai soupiré; plus d'un matin j'ai relevé mes manches. J'ai persévéré. J'ai créé. J'ai réussi. J'ai développé mon propre potentiel. Je suis heureuse. Je vous invite à faire de même. Je serai là pour vous, avec vous et nous irons plus loin, ensemble. ​Je suis déjà emballée de vous rencontrer!

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×