Nouvelle de 17 h > La mobilité, un enjeu de tous les jours
Nouvelle de 17 h

La mobilité, un enjeu de tous les jours

Le trafic arrive rapidement depuis la rue Saint-Jean-Baptiste. « Les conducteurs ralentissent quand ils voient la brigadière scolaire », nous a dit une résidente. (Photo: journallesoir.ca, Pierre Michaud)

Le prix de l’essence, la circulation, le transport, la sécurité dans nos rues et l’énergie électrique sont les points communs de la dernière semaine dans nos actualités régionales et nationales.

« La mobilité est bel et bien un enjeu majeur de notre vie de tous les jours », pourrait-on dire en jetant un coup d’œil à la revue de cette semaine du 21 mars 2022 du Journal Le Soir, qui sera désormais publiée le vendredi.

Lundi 21 mars :

La direction régionale du ministère des Transports annonce qu’il n’y aura pas de travaux supplémentaires pour améliorer la fluidité de la circulation, en saison touristique, à la hauteur de la Fromagerie des Basques, sur la route 132, à Trois-Pistoles. L’utilisation maximale de feux de circulation d’une technologie avancée devrait permettre de réduire les bouchons de circulation. Par ailleurs, au niveau national, Québec confirme qu’une enquête publique aura lieu sur l’Affaire Carpentier.

Mardi 22 mars :

La Ville de Rimouski confirme que les deux sites où des panneaux d’arrêt avaient été retirés au centre-ville seront aménagés afin de remettre les arrêts obligatoires en vigueur au carrefour de la rue Sainte-Marie et de l’avenue Saint-Louis et de la rue Sainte-Marie et de l’avenue Rouleau. Le retrait de ces panneaux d’arrêt pour non-conformité aux normes du ministère des Transports en saison hivernale avait suscité du mécontentement, mais comme la vitesse sera bientôt réduite à 40 km/, on pourra les réinstaller en permanence. Toujours en matière de transport, la Ville a confirmé de nouveau qu’il faudra attendre encore quelques années avant de voir des autobus électriques dans les rues de Rimouski.

Mercredi 23 mars :

Le prix de l’essence aura augmenté de 25% comparativement à l’année dernière, selon une recherche de la firme de services de paiement Moneris. Le Journal Le Soir démontre par ailleurs que la sécurité dans les transports n’est pas au rendez-vous dans le secteur Nord de l’avenue Sirois, dans le district de Saint-Robert, dans le premier d’une série de reportages sur la circulation à Rimouski.

Jeudi 24 mars :

L’Archevêché de Rimouski annonce un autre développement majeur dans le dossier de la cathédrale de Rimouski. Le litige juridique entre les marguilliers Nathalie Leblond et Jean-Charles Lechasseur et l’Archevêché est réglé et les deux administrateurs de la Fabrique Saint-Germain quittent leur poste. Toujours sur le plan juridique, la facture d’avocats de la Ville de Rimouski dans le dossier FARI s’élève à plus de 75 000 $. Cela a tout de même permis de faire débloquer le projet de plus de 20 M$.

Vendredi 25 mars :

Le Centre de services scolaire des Phares annonce que l’ouverture du Lab-École de plus de 40 M$, dont la construction est amorcée, n’aura lieu qu’en 2024, notamment en raison de problèmes d’approvisionnement. L’Expo-Sciences Hydro-Québec dévoile les noms de ses lauréat(e)s pour cette année.

Facebook Twitter Reddit