28.03.2020
Chroniques Où en êtes-vous?

Où en êtes-vous?

Encore plus que la transmission d’un message, l’écoute est la source de bien des maux. Rien de plus détestable, de plus frustrant, de plus enrageant, de plus attristant – selon les situations – que de ne pas se faire écouter. D’ailleurs, maintes fois, les gens préfèrent ne se confier à personne plutôt que d’être mal écoutés.

Entendre ou écouter?

Quelle est justement la différence entre entendre et écouter? Le premier fait appel au sens de l’ouïe, c’est la perception d’un son, d’un mot, d’un stimuli auditif sans que la volonté ne soit nécessaire; on entend par hasard ce qui est à la portée de notre champs auditif. On entend même pendant notre sommeil – la sonnette de la porte, les comiques trop forts le samedi matin, etc. L’écoute, cependant, est la résultante d’une action moins automatique, pas du tout automatique en fait. Elle est le fruit d’une pleine conscience et d’une grande volonté. Elle fait appel à l’expérience de l’auditeur et varie grandement en qualité d’un individu et d’une situation à l’autre. Quelqu’un qui est réputé dans son entourage pour avoir une très bonne écoute peut, à certains moments, lorsqu’il est submergé par ses propres préoccupations ou émotions, ne plus avoir d’espace pour écouter.

L’art d’écouter, d’abord et avant tout UNE PRÉSENCE

L’écoute est volatile et subtile. C’est tout un art à manier. Elle nécessite d’abord et avant tout de la PRÉSENCE. Présence étant ici le fait d’être là, mais surtout, juste là, tout là, complètement là (c’est cela le 3e principe!). Cela veut dire pouvoir s’oublier volontairement et temporairement pour offrir son attention, son intérêt, sa disponibilité à l’autre; cela veut dire aussi que ses propres pensées sont mises au banc pour créer de l’espace en soi pour accueillir celles de l’autre. On met une bâche sur la cage de son petit hamster.

Pour cela, il faut non seulement être conscient de son propre état d’âme, mais aussi et surtout, CHOISIR d’être à l’écoute. Être présent afin d’être complètement à l’écoute relève d’une décision de chaque instant et demande beaucoup de volonté. Qui plus est, lorsqu’il est question d’écouter des propos qui nous concernent dans un moment de désaccord ou de conflit.

L’auteur du blogue Apprentie Girafe conçoit de superbes affiches illustrant la Communication Non Violente. Cette affiche représente parfaitement les différents degrés possibles de notre disponibilité.  

Savourez-la et amusez-vous cette semaine à vous situer sur cette échelle dans les occasions de communication en famille, en couple ou au travail. Prendre conscience de son état d’être est le premier pas vers le changement.

Bonne observation!

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×