Actualités > Société > Développement majeur dans le dossier de la cathédrale
Société

Développement majeur dans le dossier de la cathédrale

La cathédrale de Rimouski est fermée depuis sept ans. (Photo: Pierre Michaud-archives)

Un développement majeur est survenu ces derniers jours, concernant le dossier de la cathédrale de Rimouski.

L’Archevêché a utilisé un de ses privilèges et démis de ses fonctions le président de la Fabrique Saint-Germain, Jean-Charles Lechasseur, pour le remplacer par un homme d’affaires à la retraite, Jean-Paul Heppell. Celui-ci a mentionné à Radio-Canada, notamment, qu’il entrevoit l’avenir avec optimisme, souhaitant donner une vocation culturelle à la cathédrale, la rendre fonctionnelle et la rouvrir à la population.

Fabrique

La nomination de monsieur Heppell change la dynamique de la Fabrique Saint-Germain puisqu’elle compte maintenant cinq membres au lieu de quatre, ce qui devrait permettre de trancher les éventuelles dissensions.

Le président sortant demeure membre de la Fabrique, puisqu’il est élu, tout comme la marguillière Nathalie Leblond et les marguilliers Victor Lepage et Albert Carré. Cependant, les deux derniers ont conclu une entente avec l’Archevêché dans le litige qui l’opposait à la Fabrique, alors que pour les deux autres, la procédure judiciaire de destitution entreprise par l’Archevêché demeure valide.

En entrevue avec un autre média, la radio CFYX, monsieur Heppell a évoqué la possibilité que des activités se tiennent à la cathédrale pour le Noël de cette année.

Jean-Charles Lechasseur à l’intérieur de la cathédrale. (Photo: journallesoir.ca, Pierre Michaud)

Saga

En novembre dernier, la cathédrale était fermée depuis sept ans. Au départ, la raison de cette fermeture en était une de sécurité. Un employé avait découvert un morceau de plâtre tombé du plafond et on s’inquiétait pour la sécurité des usagers. Puis, une kyrielle d’événements sont survenus. La Paroisse Saint-Germain de Rimouski a été disloquée, les autres paroisses étant réunies dans la Paroisse de la Bienheureuse Élisabeth. Aussi, un conflit de personnalités semble avoir éclaté entre l’archevêque et les dirigeants de la Fabrique Saint-Germain, qui a mené à une procédure juridique. Enfin, un carnet de santé réalisé en 2020 sous mandat de la Fabrique Saint-Germain a démontré que l’état de la cathédrale n’était pas aussi mauvais qu’appréhendé.

La nomination de monsieur Heppell laisse entrevoir un éventuel dénouement de cette saga.

Facebook Twitter Reddit