25.11.2020

Guillaume Chevrette

Quand j’étais petit, il y avait au fond de l’épicerie du quartier où j’ai grandi, une espèce de chambre froide avec une porte très lourde. Toutes les semaines, l'épicier en sortait une caisse de 24 bières de marque Labatt pour mon père, parce que c’était de la Labatt qu’on buvait chez nous.
Ensuite, Robert Charlebois s’en est mêlé et collectivement les Québécois ont découvert les microbrasseries. Cette chronique est pour moi l'occasion de partager ma passion pour l'heureux mélange provenant de l'assemblage de l'eau, de l'orge, du houblon, de la levure et de toute ma curiosité. Santé!

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×