Nouvelle de 17 h > Extrême-gauche et majorité silencieuse
Nouvelle de 17 h

Extrême-gauche et majorité silencieuse

Le conseil municipal de Rimouski. (Photo: journallesoir.ca, Pierre Michaud-archives)

L’incident impliquant des personnes qui se définissent comme des militants d’extrême-gauche qui a marqué la dernière assemblée du conseil municipal de Rimouski est assurément le fait saillant de la revue de la dernière semaine dans les actualités du Journal Le Soir.

Une trentaine de personnes cagoulées ont perturbé l’assemblée ordinaire du conseil municipal, lundi. Refusant de lever leurs cagoules à la demande du maire, elles sont été expulsées par des policiers, entraînant un délai de 45 minutes dans la tenue de celle-ci. Un personnage associé au journal d’opinion le Mouton Noir, Fred Dubé, a dit publiquement être à l’origine de cette manifestation. Il a proféré des insultes à l’endroit du maire Guy Caron et des membres du conseil, notamment, à la suite de la manifestation. Les manifestants ont également dénoncé la façon de faire de la Ville et des policiers.

Selon nos informations, le maire Caron et la Chambre de commerce et de l’industrie Rimouski-Neigette, dont le président sortant Guillaume Sirois a aussi été écorché par le groupuscule concerné, n’entendent pas en rester là. Dans une entrevue avec le Journal Le Soir, le maire Caron a minimisé l’action des militants en estimant qu’elle n’est pas représentative de l’avis de  la majorité silencieuse.

Par ailleurs, la tornade qui a frappé une partie de la région en fin de journée, hier, apparaît également comme un moment marquant des cinq derniers jours.

Lundi 18 juillet

Le président de la Chambre de commerce et de l’industrie de Rimouski-Neigette, Guillaume Sirois, annonce qu’il ne sollicite pas de nouveau mandat, les deux années du sien ayant été marquées par la crise sanitaire.

À l’occasion de son assemblée générale annuelle, la Chambre de commerce et de l’industrie Rimouski-Neigette confirme qu’elle organisera un débat en vue des prochaines élections provinciales du 3 octobre.

Mardi 19 juillet

Le maire, Guy Caron, indique qu’il manque environ 300 chambres d’hôtel à Rimouski, en période estivale.

Monsieur Caron estime qu’il faut faire fi d’un climat nocif déclenché par un petit groupe de mécontents, à la suite de la manifestation d’une trentaine de personnes cagoulées.

Mercredi 20 juillet

Le coordonnateur de l’organisme Action populaire Rimouski-Neigette, Michel Dubé, déplore la manifestation tenue par un groupe de manifestants cagoulés à l’hôtel de ville, signalant qu’elle porte ombrage aux organisations qui tiennent elles-mêmes des manifestations et qui ont des revendications importantes à déposer.

La tendance à la réduction générale des limites de vitesse automobile amorcée à Rimouski se poursuit dans d’autres municipalités de la MRC.

Jeudi 21 juillet

Groupe Sélection estime avoir redoré son blason en effectuant promptement et proprement les travaux de démolition de la partie Ouest de la Grande Place, 10 ans après la réalisation de la première phase du Havre de L’Estuaire.

Un homme perd la vie dans un accident automobile à Bonaventure, dans la baie des Chaleurs.

Vendredi 22 juillet

Le comédien, auteur et metteur en scène Eudore Belzile réagit aux événements de la semaine sur la scène municipale.

Le Championnat provincial masculin de golf BMO Gestion privée se conclut après cinq jours d’activités et des sursauts climatiques importants, au Club de golf Bic.

Facebook Twitter Reddit